Côté Sud

MaryseJe suis allée faire un tour pour la première fois au salon Côté Sud d’Aix en Provence. Des petits créateurs, de belles choses, de la déco, des paniers par milliers… Tout me plaisait !

Moi j’adorerais décorer mon propre chez moi, m’éclater avec les couleurs, les matières, et surtout… je rêve secrètement d’acheter un tapis (même plusieurs tiens). Un joli tapis comme on voit partout en ce moment du style scandinave. Oui j’aime ce que tout le monde aime, c’est comme çà. Seulement voilà, j’ai pas de chez moi, enfin si, je suis locataire quoi. J’ai pas choisi d’avoir une cuisine rouge, un faux parquet, une mezzanine et un voisin bruyant. J’ai pas choisi et dans un coin de ma tête j’ai envie de partir loin des fois. Et surtout, je rêve d’être enfin bien chez moi.

Quand je me suis installée à Avignon il y a trois ans je vivais assez mal mon nouveau statut de fille du sud. Je connaissais pas trop cette contrée, je venais de la banlieue Parisienne, je mettais pas de chapeau l’été et j’avais pas de panier… Je trouvais les gens cool mais j’avais peur de me transformer en hippie (ahem). Et puis j’étais frustrée. Pas de bac, un boulot précaire, un appart mal isolé. Je me suis dit « si c’est çà le sud, je préfère retourner galérer chez moi ». Mais j’ai tenue bon. Je voulais construire ma vie au soleil, faut dire que l’amour ça aide pas mal aussi…

D’année en année je me suis habituée à cette nouvelle vie. J’ai passé mon bac entre Avignon et Marseille, et je travaille aujourd’hui. Je prends le TER et la City Zen tous les matins (sorte de mini bus très convivial qui va à deux à l’heure) et je pense sérieusement à passer mon permis. Maintenant j’ai des sandales Rondini, un panier, un chapeau de paille, des lunettes de soleil, j’entends plus les cigales, bref je suis intégrée quoi. Je crois que je suis une vraie fille du sud, et je crois que j’assume totalement. Par contre, mon appart du sud j’assume pas. Mais bon, je ne désespère pas, un jour je trouverai mon nid, et j’y installerai mes tapis… Bisous ensoleillés ;)

 

 

Publicités

Voici quelques pièces que j’ai adopté ces dernières semaines et que j’adore. Une veste en jeans courte H&M, une paire de lunettes Jimmy Fairly, et un petit sac camel porté épaule, de la marque Printemps. J’ai toujours aimé la simplicité, et quand je tombe sur de bons basiques je n’hésite presque pas !

Je ne connaissais pas la marque Jimmy Fairly avant de voir leurs lunettes un peu partout sur Instagram. J’ai découvert les modèles dans la jolie boutique d’Aix en Provence et j’ai craqué pour une paire légère et fine, facile à porter avec tout.

J’aimerai vous parler de plein de choses en ce moment, et j’ai très envie de me lancer dans les vidéos… Peut-être allez vous me retrouver aussi sur Youtube prochainement ;) J’espère que vous allez bien, à très vite !! Bises

ok vesteok lunettesok sac2ok sac

Working girl ?

Comment doit-on s’habiller quand on est une assistante de manager ? C’est la question que je me posais quand j’ai commencé à travailler en Octobre, dans le cadre de la préparation de mon BTS. J’ai repris mes études en alternance, et ça ne rigole pas ! J’ai désormais des missions variées, un bureau, des collègues, je dois être organisée et tenir le rythme sans m’essouffler.

Je travaille dans un lycée, je n’ai donc pas de tenue vestimentaire imposée. Même si l’ambiance est plutôt détendue, j’aime me préoccuper de mon apparence au quotidien. Les jours où je suis plus motivée, j’apporte une petite touche de chic à ma tenue, comme une paire de bottines à talons ou un pantalon à la place d’un jeans…

Le matin je n’ai pas envie de réfléchir longtemps et je n’aime pas trop préparer ma tenue la veille, alors je vais au plus simple. J’aime les jolies pièces faciles à porter. Voici une tenue que je pourrais porter tous les jours. J’adore ce manteau trouvé dans un dépôt-vente et ce jeans est un Levi’s que je viens d’acheter en soldes.

Je vous souhaite une belle semaine !

img_7813img_7836img_7818

Manteau Gerard Darel, pull Celio (homme), foulard Eric Bompard, Jeans Levi’s, Stan Smith

Photos : Pierre-Jean